mardi 28 novembre 2017

Anok Yai, une sud-soudanaise star des réseaux sociaux

Une photo d’une Soudanaise du sud postée par TheSUNK le 22 octobre 2017 vient de devenir virale.

Après tout, les réseaux sociaux sont un outil très puissant ! Anok Yai, 19 ans, est allée à la fête des anciens élèves de l’Université Howard (une université américaine située à Washington, fondée en 1867 et surnommée “Black Harvard”) et c’est là que la photo qui a changé sa vie a été prise.

Lire la suite ici (lien)

mardi 21 novembre 2017

[Lettres du monde] Bakhita, la chanceuse

C’est en visitant Langeais, sur les bords de la Loire, que Véronique Olmi a appris l’existence de Joséphine Bakhita, la patronne du Soudan. Dédier une église de Touraine à une sainte africaine, cette manœuvre audacieuse vient d’un ecclésiastique atypique : Emmanuel Lafont a exercé longtemps son ministère à Soweto, puis a regagné un temps son diocèse de Tours avant de repartir comme évêque de Cayenne en Guyane.
Personne ne connaît le vrai prénom de cette petite fille du Darfour. Bakhita, « la chanceuse » est un surnom arabe donné par les esclavagistes qui l’ont enlevée à l’âge de six ans. Peut-on vraiment parler de chance quand on est arrachée aux siens, forcée à marcher, mal nourrie, battue, tatouée, vendue et revendue ? Certainement pas, mais l’enfant montre un calme à toute épreuve, beaucoup d’empathie à l’égard de ses codétenus, une résilience hors du commun.

Lire la suite ici (RFi).

mercredi 15 novembre 2017

Collapse of a Country, de Nicholas Coghlan

Nicholas Coghlan a été le premier ambassadeur du Canada au Soudan du Sud, où il a vécu jusqu'en 2016 avec son épouse. Il a été un grand diplomate et un véritable ami du peuple sud-soudanais.

Son regard sur l'effondrement politique et social du pays depuis la guerre civile de fin 2013 est irremplaçable.

C'est la raison pour laquelle nous recommandons très vivement la lecture de l'ouvrage qu'il vient de faire paraître sur son expérience de terrain.

Merci Nicholas !

Lien.

dimanche 12 novembre 2017

Tribune Soudan du Sud : « La France a la responsabilité d’agir »


A lire absolument cette excellente tribune de Nicholas Coghlan, ancien ambassadeur au Soudan du Sud.

Pour le diplomate canadien Nicholas Coghlan, Paris est bien placé pour mener un effort multilatéral visant à résoudre l’un des pires conflits au monde...

Lire la suite sur Le Monde (lien).

mercredi 8 novembre 2017

"Nyakim Gatwech, une Sud-Soudanaise qui brille par sa noirceur"

Elle est surnommée la reine des ténèbres et pourtant elle brille sur les podiums du monde entier. Nyakim Gatwech est une jeune Sud-Soudanaise qui se distingue par sa noirceur profonde. À 24 ans, elle est l’égérie de grandes bannières occidentales. Portrait d’une reine noire qui illumine le monde de la mode.

Nyakim Gatwech a un sourire ravageur. La blancheur de ses dents éclatantes se perd dans la marée de sa noirceur d’ébène. Elle est jeune (24 ans) et son charme ne laisse personne indifférent. Avec un regard qui cadre toujours avec l’objectif, cette belle Sahélienne s’impose par sa grâce.

Lire la suite ici (lien).