jeudi 28 avril 2016

Soudan du Sud: vers un gouvernement d'union nationale


Le retour de Riek Machar dans ses fonctions de vice-président réveille un mince espoir dans un Soudan du Sud miné depuis 2013 par la guerre civile qui oppose les partisans du chef rebelle et ceux du président Salva Kiir. Dès son arrivée à Juba mardi 26 avril, Riek Machar a immédiatement prêté serment et debout, souriant aux côtés de son ennemi d'hier, il a appelé à la « réconciliation ».

Lire la suite sur RFi (lien).

mardi 26 avril 2016

Riek Machar a rejoint Salvaa Kiir à Juba. Un pas vers la PAIX?


Après plusieurs jours d'atermoiements, le chef rebelle sud-soudanais Riek Machar est enfin arrivé mardi à Juba, où il a immédiatement prêté serment comme vice-président, et appelé à "l'unité" et à la "réconciliation" pour mettre fin à plus de deux ans de guerre civile.
"Nous devons rassembler notre peuple pour qu'il puisse s'unir et guérir de ses blessures", a d'abord déclaré M. Machar à la presse à l'aéroport de Juba. Vêtu d'une chemise colorée, il a été accueilli par des ministres et des diplomates à sa descente d'avion.

Lire la suite ici (AFP).


Vidéo ici (lien)

samedi 23 avril 2016

Deadline du 23 avril 2016: Riek Machar ne sera pas à Juba

Riek Machar était censé arriver ce mardi à Juba, puis vendredi. Samedi (aujourd'hui) était la date limite fixée, et tout semblait réglé in-extremis....

Hélas..


Son retour est censé apporter la paix au Soudan du Sud, mais Riek Machar n’atterrira pas à Juba samedi 23 avril. «Il n’y aura pas de retour aujourd’hui», a confirmé le ministre de l’information soudanais du Sud à propos du chef rebelle, qui doit prendre à Juba ses fonctions de vice-président pour former un gouvernement de transition. Ce samedi étant la date limite fixée par la communauté internationale pour son retour dans la capitale de l’Etat le plus jeune — et désormais l’un des plus abîmés — de la planète.

Pour lire la suite de ce feuilleton qui n'en finit pas, cliquer ici (article Le Monde).

vendredi 22 avril 2016

Arrivée retardée à Juba: Riek Machar s'explique sur RFi


La communauté internationale se montrait très inquiète, ce mercredi 20 avril, pour le processus de paix au Soudan du Sud, après les retards répétés pris par le chef rebelle Riek Machar pour revenir dans la capitale Juba, où il doit prendre ses fonctions de vice-président de Salva Kiir.

Il s'explique sur ces reports sur RFI.

Lire la suite ici (lien)

lundi 11 avril 2016

Un artiste français booste la créativité dans le camp de réfugié de Bentiu


«J'ai embarqué avec moi 30 kilos de matériel : des aquarelles, des feutres, un rouleau de papier de 30 mètres, des tampons pour écrire… » Le Bordelais Jean-Denis Pendanx a pas mal voyagé en Afrique, de l'Ouest notamment, pour son plaisir, du boulot ou des projets personnels. Rarement pour le tourisme. Et encore moins cette fois-ci, puisqu'il est parti sur une invitation de l'Unicef afin de participer, en février dernier, à une première expérience : animer des ateliers de dessin durant trois semaines dans un des huit camps de réfugiés du Soudan du Sud, à Bentiu.

Lire la suite sur le journal Sud-Ouest (lien).

jeudi 7 avril 2016

Riek Machar bientôt attendu à Juba

Le Soudan du Sud a informé jeudi le Conseil de sécurité de l'ONU de l'arrivée imminente de troupes rebelles dans la capitale Juba, une étape prévue par l'accord de paix d'août 2015 censé mettre fin à la guerre civile. L'arrivée de ces forces par avions doit ouvrir la voie à celle de Riek Machar, le chef de la rébellion qui doit former un gouvernement d'unité et de transition avec le président Salva Kiir. Riek Machar a été nommé vice-président du Soudan du Sud en février, un poste qu'il occupait déjà au côté de Salva Kiir avant le déclenchement du conflit en décembre 2013. Il a depuis lors vécu en exil au Kenya et en Ethiopie. 

Lire la suite sur Africatime (avec AFP).