vendredi 26 février 2016

L'association GRACE/SUD-SOUDAN est officielle

A court, terme, les nouvelles du Soudan du Sud ne sont pas bonnes. A moyen et long terme, l'espérance est un impératif d'autant plus raisonnable que les ressources humaines et naturelles de ce très jeune pays sont immenses.

C'est dans une perspective de longue durée que s'est créée l'association Grâce/Sud-Soudan, visant à aider le développement local au Soudan du Sud via une communauté de vie.

Pilotée par la franco-sud-soudanaise Naomi Baki avec le soutien de votre serviteur, cette association vient d'être officialisée ce mois de février au Journal Officiel (13 février 2016).

Le blog de l'association Grace/Sud-Soudan vous en dira plus!
Lien.

lundi 22 février 2016

Soudan du Sud: les équipe MSF sur le terrain en 2016

Les équipes de MSF mènent actuellement 16 projets médicaux à travers le Soudan du Sud, et notamment dans la zone administrative d'Abyei. MSF apporte également une assistance médicale aux réfugiés sud-soudanais en Ethiopie, au Soudan et en Ouganda.

MSF emploie plus de 3000 Sud-Soudanais et plus de 300 membres du personnel international pour répondre à un large éventail d'urgences médicales et pour offrir des soins de santé gratuits et de qualité aux personnes dans le besoin.

Lire la suite ici (lien).

mercredi 3 février 2016

"LA SEULE RHÉTORIQUE NE SUFFIT PAS"

Les belligérants n’ont pas réussi à former un gouvernement d’union nationale à la date prévue du 22 janvier, les rebelles de M. Machar estimant que le président Kiir avait compromis un pilier fondamental de l’accord de partage du pouvoir en triplant unilatéralement le nombre d’États régionaux.

« L’action du gouvernement a mené à une impasse », a jugé dans le rapport l’ancien président botswanais Festus Mogae, qui dirige la JMEC. Il a appelé l’Union africaine à prendre « des mesures sévères », car « la seule rhétorique ne suffit pas ».

LIRE ICI l'intégralité de cette dépêche AFP sur le Soudan du Sud (lien).

lundi 1 février 2016

Les violations du cessez-le-feu continuent

Un rapport d’un groupe d’observateurs internationaux a listé de nombreux exemples de violations du cessez-le-feu conclu à la fin du mois d’août 2015 pour mettre un terme à la guerre civile qui ensanglante le Soudan du Sud depuis plus de deux ans.

Ce document a été soumis le 29 janvier au sommet de l’Union africaine, à Addis-Abeba (Ethiopie), par la Commission conjointe de surveillance et d’évaluation de l’accord conclu le 26 août entre Salva Kiir, le président, et Riek Machar, son ancien vice-président.

Lire la suite ici (Le Monde)