mercredi 28 octobre 2015

Alerte famine au Soudan du Sud

Plus de 30.000 personnes risquent de mourir de faim dans les régions du Soudan du Sud les plus ravagées par la guerre civile et des dizaines de milliers d'autres sont au bord de la famine, a averti jeudi l'ONU.


Lire la suite ici (TV5 Monde)

mercredi 14 octobre 2015

Naomi Baki, auteure de "Je suis encore vivante", est devenue française!

Mme Naomi Baki, auteure de Je suis encore vivante (Paris, Le Cerf, 2013), interviewée dans de nombreux médias français après son odyssée de liberté, nous a fait parvenir la nouvelle suivante, qui mérite d'être partagée sur ce blog:

Elle a obtenu, en cet automne 2015, la NATIONALITE FRANÇAISE, quatre ans et demi après avoir été accueillie sur le territoire français comme réfugiée.

Une illustration vivante, et heureuse, de l'amitié franco-sud-soudanaise, par-delà les tempêtes de l'actualité.

mardi 13 octobre 2015

Application de l'accord de paix: l'armée ougandaise se retire

L'Ouganda commence à retirer son contingent du Soudan du Sud en application de l'accord de paix, conclu le 26 août dernier, entre le président Salva Kiir et son adversaire Riek Machar. 

L'armée ougandaise était entrée au Soudan du Sud en décembre 2013 pour aider le président Salva Kiir, alors en guerre avec une partie de son armée qui avait basculé dans l'opposition. Selon le chef d'état-major de l'armée ougandaise, les troupes doivent être totalement parties d'ici la première semaine de novembre.

Lire la suite sur le site de RFi.

lundi 12 octobre 2015

Beautés et talents du Sud-Soudan et de France: Oiseau de Paradis

N'enfermons pas le Soudan du Sud dans son actualité tragique.
Ce pays et ses peuples regorgent de ressources..... Et de beautés, y compris dans les plus hautes sphères de la mode et du luxe, où un talent du Soudan du Sud, la top-model Ajak Deng, native de Tonj (Warrap), renoint un talent français du luxe, Louis Vuitton, pour illustrer cet Oiseau de Paradis...


jeudi 1 octobre 2015

FABRIQUE D'UN ETAT, documentaire exceptionnel d'ARTE

En 2011, la république du Soudan du Sud est devenue la plus jeune nation du monde et le 193e membre des Nations Unies. Après une guerre de cinquante ans qui a opposé les musulmans de Khartoum, au Nord, aux rebelles animistes et chrétiens du Sud, et qui a fait 2 millions de morts et 4 millions de déplacés, les attentes sont immenses. Le pays a déjà son drapeau et une capitale mais, le jour de l'indépendance, tout reste encore à faire : le tracé des frontières, l’établissement d’une armée, d’une justice... Comment construit-on un État là où il n’y a rien ?

Un documentaire exceptionnel diffusé par ARTE, et visionnable ici (lien) nous conduit dans la réflexion autour du défi d'un processus de "nation building" qui demandera non pas 5 ou 10 ans, mais "une génération", comme l'exprime Lise Grande (ONU).

De quoi relativiser les dramatiques événements actuels: regardons à long terme, évitons de trop écouter les pessimistes à courte vue, et ne baissons pas les bras.