dimanche 20 décembre 2015

La France intervient à l'ONU au sujet du DARFOUR

Le DARFOUR ne fait pas partie du Soudan du Sud.
Mais sa situation géopolitique est liée au contexte régional qui a contribué, dans la douleur, à la création d'un Soudan du Sud indépendant en 2011.
Marqué de longue date par les exactions et les massacres commandités par des troupes à la solde du régime de Khartoum, le DARFOUR est à nouveau confronté à une dégradation humanitaire très préoccupante, qui a poussé M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies, à intervenir auprès du Conseil de Sécurité, le 15 décembre 2015, réagissant à un rapport de Mme Fatou Bensouda, procureur de la Cour Pénale internationale.

 Voici le texte intégral de son intervention (lien).

lundi 30 novembre 2015

SULAJA TI SOUTH SUDAN, un goût de nouveau commencement

A l'approche de Noël 2015, en voici une belle idée cadeau: offrir le nouveau café SULAJA TI SOUTH SUDAN! Mais au fait, qu'est-ce-que cela signifie ?
Suluja signifie, dans la langue de la région de Yei, le "commencement".
Le première édition de ce Grand Cru est en effet le commencement d'une belle histoire, celle de la renaissance d'un terroir, de la reconstruction d'un pays et de l'engagement d'une entreprise dans la création de valeur partagée.

Su­luja si­gni­fie, dans la langue de la ré­gion de Yei, le "com­men­ce­ment".
La pre­mière édi­tion de ce Grand Cru est en effet le com­men­ce­ment d'une belle his­toire, celle de la renais­sance d'un ter­roir, de la re­cons­truc­tion d'un pays et de l'en­ga­ge­ment d'une en­tre­prise dans la créa­tion de va­leur par­ta­gée.

Suite ici (lien).

Suluja signifie, dans la langue de la région de Yei, le "commencement".
Le première édition de ce Grand Cru est en effet le commencement d'une belle histoire, celle de la renaissance d'un terroir, de la reconstruction d'un pays et de l'engagement d'une entreprise dans la création de valeur partagée.
Suluja signifie, dans la langue de la région de Yei, le "commencement".
Le première édition de ce Grand Cru est en effet le commencement d'une belle histoire, celle de la renaissance d'un terroir, de la reconstruction d'un pays et de l'engagement d'une entreprise dans la création de valeur partagée.

Suluja signifie, dans la langue de la région de Yei, le "commencement".
Le première édition de ce Grand Cru est en effet le commencement d'une belle histoire, celle de la renaissance d'un terroir, de la reconstruction d'un pays et de l'engagement d'une entreprise dans la création de valeur partagée.

dimanche 22 novembre 2015

Soudan du Sud, "berceau du café"? Un grand potentiel

Grâce à l'engagement de George CLOONEY pour le Soudan du Sud, une capsule de café "made in South Sudan" a été lancée.... Et c'est en FRANCE qu'ont eu lieu les premières ventes!

Nespresso envisage d’investir quelques 2,6 millions de dollars au Soudan du Sud durant les prochaines années pour soutenir le développement de son projet, qui inclut notamment son extension à plusieurs milliers d’agriculteurs d’ici à 2020.

Une stratégie qui se situe dans le long terme, “le café pouvant se hisser au deuxième rang des produits destinés à l’exportation dans ce pays, après le pétrole”, poursuit Quartz Africa en citant William Warshauer, un responsable de TechnoServe.
“Le Soudan du Sud est connu dans certains milieux comme étant ‘le berceau du café’. Selon Nespresso, ce pays serait l’un des rares endroits au monde où poussent à l’état sauvage les variétés de café arabica et robusta.”

Le reste de l'article du Courrier International est consultable ici (lien).

mardi 10 novembre 2015

La France peut goûter en Première mondiale le café de Yei

Il vient de la région de Yei, non loin de Juba. Il pousse à l’état sauvage, il est l’un des plus rares au monde, 100% Robusta, et son goût soyeux aurait un parfum intense de céréales séchées, sublimé par de subtiles notes boisées.

Le café «Suluja ti South Sudan» est exporté depuis le mois d’octobre en France par Nespresso.
A 80 centimes d’euros la capsule.

Lire la suite ici (24 Heures). 

vendredi 6 novembre 2015

FRANCE, 1er pays pour la capsule Nespresso Sulaja ti South Sudan

Très investi dans le soutien à l'un des pays les plus pauvres de la planète, George CLOONEY, la star américaine, a convaincu l'entreprise basée en Suisse de développer un café venant du Soudan du Sud.

Les amateurs de capsule Nespresso vont pouvoir rajouter une référence à l'innombrable panoplie d'Arpeggio, de Volluto, de Livanto et autre Kazaar… Dès ce mois d'octobre en effet, la France aura le privilège d'être la première à accueillir la capsule «Suluja ti South Sudan», venant, comme son nom l'indique, du Soudan du Sud...

Lire la suite sur Le Figaro (lien).

mercredi 4 novembre 2015

mardi 3 novembre 2015

Enquêtes de terrain au Soudan du Sud (Le Monde, Bruno Meyerfeld)

A signaler cette semaine une EXCEPTIONNELLE SERIE D'ENQUETES sur les sites du quotidien LE MONDE et sur LE MONDE AFRIQUE.

Elise Barthet (2.11/2015) signe une belle analyse sur les impasses de l'accord de paix (lien), et Bruno Meyerfeld, envoye spécial à Juba, propose une excellente synthèse de la situation (lien), et des témoignages de première main enregistrés à Bentiu (lien).

Enfin, le site principal du Monde s'interroge, toujours sous la plume de Bruno Meyerfeld: "Mais où est donc passé l'Eldorado sud-soudanais" ? (lien).

Du très beau travail d'enquête, comme on aimerait en lire davantage.

mercredi 28 octobre 2015

Alerte famine au Soudan du Sud

Plus de 30.000 personnes risquent de mourir de faim dans les régions du Soudan du Sud les plus ravagées par la guerre civile et des dizaines de milliers d'autres sont au bord de la famine, a averti jeudi l'ONU.


Lire la suite ici (TV5 Monde)

mercredi 14 octobre 2015

Naomi Baki, auteure de "Je suis encore vivante", est devenue française!

Mme Naomi Baki, auteure de Je suis encore vivante (Paris, Le Cerf, 2013), interviewée dans de nombreux médias français après son odyssée de liberté, nous a fait parvenir la nouvelle suivante, qui mérite d'être partagée sur ce blog:

Elle a obtenu, en cet automne 2015, la NATIONALITE FRANÇAISE, quatre ans et demi après avoir été accueillie sur le territoire français comme réfugiée.

Une illustration vivante, et heureuse, de l'amitié franco-sud-soudanaise, par-delà les tempêtes de l'actualité.

mardi 13 octobre 2015

Application de l'accord de paix: l'armée ougandaise se retire

L'Ouganda commence à retirer son contingent du Soudan du Sud en application de l'accord de paix, conclu le 26 août dernier, entre le président Salva Kiir et son adversaire Riek Machar. 

L'armée ougandaise était entrée au Soudan du Sud en décembre 2013 pour aider le président Salva Kiir, alors en guerre avec une partie de son armée qui avait basculé dans l'opposition. Selon le chef d'état-major de l'armée ougandaise, les troupes doivent être totalement parties d'ici la première semaine de novembre.

Lire la suite sur le site de RFi.

lundi 12 octobre 2015

Beautés et talents du Sud-Soudan et de France: Oiseau de Paradis

N'enfermons pas le Soudan du Sud dans son actualité tragique.
Ce pays et ses peuples regorgent de ressources..... Et de beautés, y compris dans les plus hautes sphères de la mode et du luxe, où un talent du Soudan du Sud, la top-model Ajak Deng, native de Tonj (Warrap), renoint un talent français du luxe, Louis Vuitton, pour illustrer cet Oiseau de Paradis...


jeudi 1 octobre 2015

FABRIQUE D'UN ETAT, documentaire exceptionnel d'ARTE

En 2011, la république du Soudan du Sud est devenue la plus jeune nation du monde et le 193e membre des Nations Unies. Après une guerre de cinquante ans qui a opposé les musulmans de Khartoum, au Nord, aux rebelles animistes et chrétiens du Sud, et qui a fait 2 millions de morts et 4 millions de déplacés, les attentes sont immenses. Le pays a déjà son drapeau et une capitale mais, le jour de l'indépendance, tout reste encore à faire : le tracé des frontières, l’établissement d’une armée, d’une justice... Comment construit-on un État là où il n’y a rien ?

Un documentaire exceptionnel diffusé par ARTE, et visionnable ici (lien) nous conduit dans la réflexion autour du défi d'un processus de "nation building" qui demandera non pas 5 ou 10 ans, mais "une génération", comme l'exprime Lise Grande (ONU).

De quoi relativiser les dramatiques événements actuels: regardons à long terme, évitons de trop écouter les pessimistes à courte vue, et ne baissons pas les bras.

dimanche 27 septembre 2015

Sorgho pour 2800 familles menacées de famine (Soudan du Sud)


L'air attristé, Franco Majok se souvient qu'au printemps, les gens cueillaient les quelques feuilles qui restaient encore aux arbres pour suvivre. 
L'été est arrivé, mais leur situation alimentaire ne s'est pas améliorée. "Nous sommes toutefois arrivés à temps et avons pu intervenir au bon moment", raconte ce natif du Soudan du Sud. Quarante jours durant, il a passé au moins douze heures par jour à secourir les affamés. 

Lire la suite ici (lien).

dimanche 20 septembre 2015

"Nous venons en amis" (Hubert Sauper)

Sorti en salle en France, le film de l’Autrichien Hubert Sauper, Nous venons en amis, laissera plus d’un spectateur mal à l’aise. Point de départ de ce documentaire atypique, une idée folle : gagner le Soudan par les airs pour filmer ce pays particulièrement fermé aux regards extérieurs. Un film choc qui prend souvent des allures d’aventure. 
Mais dont les images – uniques – montrent la férocité du néocolonialisme à l’œuvre dans le Haut Nil où se disputent les grandes puissances, Chine et Etats-Unis, autour des puits de pétrole. Sous couvert d'amitié...

Lire la suite ici sur RFi (lien).

jeudi 3 septembre 2015

Accord de paix: "le début d'un long chemin" (CARE)

Fondé en 1945, l'ONG internationale CARE est l'un des plus grands réseaux d'aide humanitaire au monde, apolitique et non confessionnel.

Le réseau CARE est présent dans 90 pays. Sur son site, ce réseau engagé au Soudan du Sud salue le récent accord de paix, tout en restant très prudent, soulignant qu'il ne s'agit que du début d'un "long chemin".

 Lien.

mardi 1 septembre 2015

Fragiles espoirs de paix...

Au Soudan du Sud, Salva Kiir, qui a signé à contrecoeur l’accord de paix mercredi à Juba, a présenté ce jeudi à la médiation un document officiel listant ses « réserves ». Et ce, malgré un énième ultimatum de l’ONU, et les pressions des Etats-Unis.
Le chef des rebelles, Riek Machar, avait lui signé l'accord de paix lundi dernier à Addis-Abeba. La polémique a donc repris, 24 heures à peine après la signature de l’accord, et alors que sur le terrain, les combats continuent.

Suite ici (lien)

lundi 31 août 2015

Le Soudan du Sud est sur AGAR.IO

C'est un des jeux les plus populaires du moment.
Intitulé Agar.io, il consiste à manger plus petit que soi, et à éviter d'être mangé par plus gros que soi....
Un bel entraînement à la géopolitique!

Et le Soudan du Sud y lutte avec et contre les géants, comme on peut le voir ci-dessous...



vendredi 28 août 2015

L'AFD et le Soudan du Sud

L’Agence Française de Développement est le principal outil public français d'aide au développement en Afrique. L'AFD s'est jusqu'à présent engagée sur un projet sur subvention de 6 M d'euros dans le domaine de l’eau au Soudan du Sud.
Le montant de ce projet s’élève à 12 M, en partenariat avec l'Agence de coopération allemande pour le développement international (GIZ) qui en finance la moitié. Dénommé «Appui Sud», il s’inscrit dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement puisqu'il concerne l’accès à l’eau et à l’assainissement.

 Compte-tenu des événements actuels, l'AFD est en position d'attente pour reprendre et développer son action dans ce jeune pays africain.

 Lien.

lundi 10 août 2015

La bière White Bull, un symbole de l’indépendance en danger


Le fabriquant de la bière made in Soudan du Sud White Bull pourrait bientôt fermer ses portes après plus d’un an et demi de guerre civile. 

Il s’agit pourtant d’un des poumons économiques du pays et d’un symbole d’ouverture.


Lire la suite sur le site du Courrier International.

dimanche 2 août 2015

Le Soudan du Sud reconnu comme nation olympique!


Réuni pour sa 128e Session à Kuala Lumpur, le Comité International Olympique (CIO) a accordé aujourd'hui la reconnaissance définitive au Comité National Olympique (CNO) du Soudan du Sud.

Ce territoire devient ainsi le dernier CNO en date à être reconnu par le CIO depuis le Kosovo en décembre dernier. Le CIO compte désormais 206 Comités Nationaux Olympiques.

Félicitations au SOUDAN DU SUD !

Lire la suite ici (lien).

jeudi 30 juillet 2015

Soudan du Sud: Florence Richard, une envoyée spéciale sur le terrain

C'est assez rare pour être souligné: un grand quotidien français, à savoir Libération, s'est interessé suffisamment de près à la situation du Soudan du Sud pour y déléguer une envoyée spéciale, Florence Richard, qui a effectué un excellent travail de terrain.

On lira notamment cet bel article sur le coût de la vie (lien), les aspirations à la paix lors de la 4e fête d'indépendance (lien), ou sur le ciblage des enfants par les belligérants (lien).

vendredi 17 juillet 2015

Les fours en terre écoénergétiques, une solution d'avenir

Tout ne va pas mal au Soudan du Sud. Au niveau local, chaque jour, les populations font preuve d'initiative et d'inventivité pour améliorer le quotidien. Et les ONGs et réseaux infra-étatiques jouent un rôle clef, comme la CROIX ROUGE canadienne qui a offert aux femmes (et aux hommes) du payam de Komiri, dans le comté de Budi (au Sud du pays), une formation sur les fours en terre écoénergétiques. Ce projet a remporté un franc succès.

À l’origine, l’objectif était de former 80 personnes. Toutefois, compte tenu du vif intérêt manifesté par la population, beaucoup plus de participant(e)s ont été admis. Des fours efficaces, qui économisent beaucoup de temps pour les femmes (délivrées de la corvée de bois)!

Lien.

jeudi 9 juillet 2015

Sombre 4e anniversaire pour le Soudan du Sud

Le Soudan du Sud fête ses quatre ans d’indépendance. Un triste anniversaire : le plus jeune Etat du monde est plongé dans une guerre civile depuis un an et demi. Violences, famine, épidémies…le pays s’enfonce dans le chaos et les espoirs de paix s'évaporent peu à peu. Etat des lieux de la situation.

Lire la suite sur le site de TV5 Monde (lien).

jeudi 2 juillet 2015

L'Eglise catholique ouvre des écoles pour les réfugiés sud-soudanais

La Conférence épiscopale du Soudan (SCBC) a pris l’initiative d’ouvrir des écoles aux profits des enfants des réfugiés sud-soudanais. L’annonce a été faite à Juba, dimanche 28 juin par P. Jacob Odwa Paul, secrétaire général de la SCBC. À Karthoum, la capitale du Soudan, il y a quatre camps de réfugiés sud-soudanais. On estime à environ 188 000 le nombre de Sud-soudanais réfugiés chez leurs voisins soudanais. Mais les réfugiés sont aussi présents en Éthiopie (211 000) et en Ouganda (154 000).

Lire la suite ici (lien).

mercredi 1 juillet 2015

Un rapport dénonce les atrocités commise dans l'Etat UNITY

L'UNMISS représente un personnel de plus de 11.000 personnes (des soldats principalement) au service du maintien de la paix au Soudan du Sud.

Mais la tâche est très dure et les exactions entre les deux camps, accablantes.
Un rapport rendu public le 30 juin donne la mesure du désastre humanitaire en cours, et des violences intolérables sur les civils de l'Etat Unity, sur les plus vulnérables, les femmes, les enfants.

Le quotidien Le Monde s'en est fait l'écho, avec l'AFP, dans un article publié ce 30 juin (lien).

lundi 29 juin 2015

Soudan du Sud: lire et écouter Christian Delmet

En cette période estivale propice aux lectures, signalons tout l'intérêt des travaux de l'anthropologue Christian DELMET, chercheur associé à l'IMAF, sur le Soudan du Sud.

Auteur d'une excellente contribution il y a deux ans dans la revue Afrique Contemporaine (dossier 2013/2 "Le Sud-Soudan est-il bien armé pour sa survie?"), il porte régulièrement, dans les médias, un regard avisé d'expert sur les réalités troublées du Soudan du Sud d'aujourd'hui.

Ecouter notamment cette émission de France Culture (lien) ou lire cette analyse dans l'hebdomadaire Le Point (lien).

dimanche 14 juin 2015

Document du South Sudan Council of Churches: les politiques désavoués

Il y a près de deux ans, j'ai eu l'occasion de me rendre dans les locaux de ce qui s'appelle aujourd'hui le South Sudan Council of Churches (lien).

Grâce à un correspondant local que je remercie, j'ai reçu dernièrement un document très révélateur qui émane de cette organisation représentative des églises du Soudan du Sud.

Ce communiqué détaillé daté du 26 mai 2015, signé à Juba par les plus hautes autorités chrétiennes du pays, constitue un désaveu singlant, de la part de toutes les églises (du pentecôtisme au catholicisme en passant par l'Eglise Episcopale), adressé à des élites politiques qui ont trahi la confiance du peuple.

Pour la page 1, cliquer ci-dessus à gauche.

Pour la page 2, cliquer ci-contre à droite sur l'icône pour agrandir.

vendredi 12 juin 2015

Le Soudan du Sud affronte le Mali en football (éliminatoires de la CAN)



Le Soudan du Sud n'est pas qu'un pays en guerre!
C'est aussi des millions de citoyennes et citoyens qui vivent et vibrent.... Avec demain samedi un match de foot qui sera suivi à distance, contre un grand pays francophone d'Afrique de l'Ouest, le MALI.

Mali/ Soudan du Sud en football, c'est en effet ce 13 Juin 2015, au Stade du 26 mars (Bamako, Mali), à 19h, comptant pour la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2017, au Gabon.

Lien. 

jeudi 11 juin 2015

"Soudan du Sud, un jeune Etat ravagé" (Le Monde)


 "Lorsque l’Union africaine (UA) menace l’un de ses membres de sanctions, cela exprime souvent son impuissance à peser sur un conflit. C’est ce qui se passe avec le Soudan du Sud, ravagé depuis 17 mois par une guerre civile aux ramifications internationales. Fin mai, le conseil de paix et de sécurité de l’UA a ainsi demandé des sanctions et un embargo sur les armes contre les différents belligérants. Il est peu probable que cela suffise à stopper le dernier cycle d’offensives et de contre-offensives lancées depuis le mois d’avril, qui éprouve, au premier rang, les populations civiles. « Depuis décembre 2013, le Soudan du Sud est dévasté par la guerre, mais l’escalade actuelle risque d’avoir des conséquences irréversibles sur cette jeune nation [indépendante depuis 2011] », dénonçait l’UA dans un communiqué publié au moment où les combats redoublaient entre troupes loyalistes et rebelles, notamment dans et autour de la ville stratégique de Malakal". 

Lire la suite ici (lien)

mercredi 27 mai 2015

SOUDAN DU SUD: la guerre du pétrole (La Tribune)

"Les rebelles menacent de s'emparer des derniers champs de pétrole encore en activité au Soudan du Sud, ce qui serait pour eux une victoire majeure et probablement le coup de grâce pour une économie agonisante, entièrement dépendante de l'or noir.

Même loin du front, les Sud-Soudanais subissent de plein fouet les conséquences de la guerre civile qui ravage leur pays depuis 17 mois et a plongé la moitié de la population dans le besoin d'une aide humanitaire".

Lire la suite ici (lien).

mardi 19 mai 2015

650.000 Soudanais du sud en danger de mort

L'armée sud-soudanaise avançait lundi vers une enclave rebelle stratégique dans le nord du pays, au moment où l'ONU, dénonçant des viols et meurtres d'enfants, prévient que les violences ont privé plus de 650.000 personnes d'une "aide vitale"...

Lire la suite ici (AFP, avec Le Figaro)

samedi 16 mai 2015

Une visite au chateau pour aider le Soudan du Sud

Voici une très belle initiative à encourager: Naomi BAKI, auteure sud-soudanaise (lien) installée en France depuis 2011, est en train de mettre en place, à Soissons, une association qui a pour objectif principal de contribuer au développement local au Sud-Soudan par le biais de communautés de vie.

Pour soutenir ce projet, une visite du superbe chateau de Pierrefonds (Oise) est organisée par une guide professionnelle, le samedi 23 mai 2015 à 10H15 du matin (RV devant la billetterie du château).

Comme les places sont limitées, l'inscription est conseillée auprès de Naomi Baki (lien).

vendredi 1 mai 2015

Soudan du Sud: un site pour aider les familles à se retrouver

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a lancé une nouvelle initiative pour aider des milliers de personnes qui fuient la violence au Soudan du Sud.
Une nouvelle page Web (http://familylinks.icrc.org/south-sudan) a été créée pour aider ceux qui cherchent à rétablir le contact avec des membres de leur famille. 

« La page Web permettra aux Sud-Soudanais vivant à l’étranger, par exemple aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie, au Canada et en France, de rechercher des proches déplacées par la violence », déclare Marc Studer du CICR, qui dirige le projet.

Une excellente initiative qui porte ses fruits: 150 personnes chaque jour parviennent à reprendre contract.

Suite ici.

mercredi 29 avril 2015

18e cérémonie de remise des diplômes à l'UNIVERSITE DE JUBA

Bonne nouvelle!

Le 28 avril 2015, à Juba, plus de 3000 étudiants diplômé de l'Université de Juba ont reçu leur diplôme dans une cérémonie de GRADUATION.

 Il s'agit de la première cérémonie de remise des diplômes organisée par l'Université depuis 2002. 

 Près de 70 élèves finissaient leur troisième cycle (maîtrise, doctorat).

Il s'agit de la 18e remise des diplômes dans l'histoire de l'Université. Lien.

mardi 21 avril 2015

Plaidoyer pour le rôle des femmes au Soudan du Sud (ONG Care)

"INTERNATIONAL - Mon pays, le Soudan du Sud, est une société très traditionnelle. Pendant toutes les années de guerre civile qui ont mené à notre indépendance en 2011, notre culture était souvent tout ce que nous avions. C'est cette culture qui définit les rôles des hommes et des femmes dans notre société.
Depuis bien des générations, les femmes ont été considérées comme les gardiennes du foyer, chargées d'élever les enfants, de s'occuper de la maison, de nourrir la famille, d'aller chercher de l'eau et de ramasser du bois de chauffage".

Lire la suite de ce propos de Simon Chol Mialith ici (lien)

lundi 20 avril 2015

Quel est le passeport le plus « fort » ?

Vu sur un site du quotidien Le Monde, il y a quelques jours, ce classement des passeports. On propose une liste des passeports les plus "forts".

Le critère n'étant plus la beauté, mais combien de "portes" il ouvre. Ou plus exactement, à combien de pays il donne accès, sans avoir besoin de visa ou avec l'option d'acheter un visa sur place.

On découvre avec plaisir que le SOUDAN DU SUD n'est pas oublié. Il est en queue de liste.... pour l'instant! Des jours meilleurs viendront.

Lien.

samedi 4 avril 2015

Plaidoyer pour les échanges interparlementaires France / Soudan du Sud

Pour documenter les relations entre la France et le Soudan du Sud, à noter le grand intérêt de la Lettre diplomatique (lien). On y trouvera notamment un article signé par M. Louis Duvernois, Sénateur des Français établis hors de France, Président du Groupe interparlementaire d’amitié France-Pays de la Corne de l’Afrique.

Il est intitulé "Les échanges interparlementaires entre la France et le Soudan du Sud: pilier essentiel de la relation bilatérale" et a été publié durant l'été 2014 (lien).

jeudi 26 mars 2015

L'évêque de Wau s'exprime sur la situation dans "La Croix: "il faut du temps"

Loin du marigot politique de Juba, capitale du Soudan du Sud, l'analyse de l'évêque catholique de Wau, dans le Bahr el Ghazal, mérite lecture.
Interrogé dans le journal français La Croix, Mgr Rudolf Deng Majak souligne qu'il ne faut pas réduire le conflit actuel à une de guerre tribale.

Citation: «les communautés sud-soudanaises n’ont jamais eu la possibilité de vivre ensemble en tant que nation. Il est vrai que nous avons souffert ensemble mais nous n’avons pas approfondi notre formation en tant que nation. Il faut du temps, tant au niveau des responsables qu’à celui du peuple» 

 Lien.

vendredi 20 mars 2015

Enfants soldats au Soudan du Sud

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) accuse le gouvernement sud-soudanais et les groupes rebelles d'enlever « des centaines d'enfants » pour en faire des soldats. « Nous avons reçu des informations crédibles et que nous avons pu vérifier dans certains cas indiquant que le gouvernement et l'opposition ont enlevé (...) rien qu'au cours du mois dernier des centaines d'enfants pour les enrôler dans leurs rangs, a déclaré Jonathan Veitch

En savoir plus en cliquant ici (Le Monde

lundi 16 mars 2015

Nouvelles capacités scolaires à Kuajok (Warrap), via l'UNMISS et TOCH

Tout ne va pas mal an Soudan du Sud. En dehors des milliers de "petits miracles" quotidien qui permettent à la vie de suivre son cours, quelques bonnes nouvelles scandent régulièrement l'actualité troublée du pays. L'UNMISS (mission ONU au Sud Soudan, constituée en 2011) a ainsi mis en place deux grandes salles d'école à Kuajok (Warrap State), avec l'aide de l'ONG TOCH, pour la Kuajok Academy Secondary School.

La France n'est pas intégrée à l'UNMISS, mais plusieurs pays francophones en font partie (Canada, Bénin, Sénégal, Suisse...). Le maire de Kuajok, Ajiek Ajiek, a lui-même connu les "écoles sous les arbres", et se félicite de cette avancée, l'éducation des enfants constituant l'investissement vital dont le pays a besoin pour se relever.

Lien.

jeudi 12 mars 2015

"La guerre oubliée des Monts Nuba"

Les Monts Nuba font partie du Soudan du Nord. Ils sont situés au cœur d’une zone de guerre qui dure depuis plus de vingt ans, aux confins du Darfour, dans ce Sud-Kordofan appartenant au Nord «arabe» sur le plan géographique, mais au Sud «africain» sur le plan culturel et linguistique.


Une guerre de rébellion qui oppose sur le plan identitaire, sociétal, ethnique et économique des populations «africaines» du Sud aux volontés d’assimilation et d’arabisation du Nord.


Pour poursuivre, lire la tribune publiée aujourd'hui (12 mars 2015) dans La Croix sur "la guerre oubliée des monts Nouba".

jeudi 19 février 2015

MSF poursuit un travail irremplaçable au Soudan du Sud

Alors que la situation n'est toujours pas stabilisée au Soudan du Sud, et que de très nombreuses ONGs ont quitté le pays, Médecins Sans frontières (MSF) continue un travail à large échelle sur le terrain auprès des réfugiés et des populations déplacées.

Cette ONG internationale fondée en FRANCE fournit de nombreuses informations sur son site internet (lien).

La carte ci-contre indique les implantations de MSF au Soudan du Sud (cliquer ci-contre pour agrandir).

lundi 16 février 2015

Report des élections présidentielles à 2017

Les autorités sud-soudanaises ont repoussé à 2017 les élections présidentielle et législatives qu’elles souhaitaient organiser en 2015.

Une sanglante guerre fratricide rend la tenue de scrutins impossible dans ce jeune pays.

Lire la suite sur France 24 (lien).

jeudi 5 février 2015

Nouveau Fil Twitter FranceSudSoudan

Pour mieux faire circuler l'info sur le Soudan du Sud, et sur les relations que ce nouveau pays entretient avec la France, un fil Twitter (@francesudsoudan) dédié a été mis en place.

En voici l'adresse: https://twitter.com/francesudsoudan

Il intervient en étroite complémentarité avec ce blog, au service d'un même objectif:

Sensibiliser et informer sur l'actualité sud-soudanaise.

mercredi 28 janvier 2015

Accord de réconciliation en vue ?

Le 21 janvier 2015, les deux belligérants du Soudan du Sud ont signé en Tanzanie un accord destiné à mettre fin au conflit qui a fait plus de 10.000 morts et un million de déplacés dans le plus jeune Etat d'Afrique, a rapporté une source officielle tanzanienne.

 Les combats entre les forces du président Salva Kiir et celles de son ancien vice-président Riek Machar ont éclaté en décembre 2013, deux ans seulement après l'indépendance du Soudan du Sud.... Tous les amis du Soudan du Sud espère que cet accord, qui prévoit aussi une demande publique de pardon à la population, sera appliqué. Suite de l'article sur le quotidien Le Figaro (lien).

jeudi 1 janvier 2015

Voeux pour 2015: "IL FAUT CONTINUER" (G.CLOONEY)

Commençons cette année 2015 avec un ami de la France et du Soudan du Sud, l'acteur américain George Clooney, qui s'est investi de longue date pour le SOUDAN DU SUD
L'acteur ne s'est pas seulement rendu sur le terrain à maintes reprises. Il a aussi créé, et financé (notamment grâce à ses royalties de Nespresso) un très ambitieux site internet de repérage des incidents et exactions aux Soudans, intitulé http://www.satsentinel.org/.

Son engagement pour le Soudan du Sud a été l'objet d'un très gros dossier, dans le numéro du 10 octobre 2014 de Newsweek, où face au désastre actuel de la guerre civile qui dévaste le jeune pays, il conclut: 

"Quand on commence quelque chose de trop grand pour soi... si la tentation de baisser les bras survient, on ressentirait qu'on les a abandonnés. Alors il faut continuer" ("you have to continue").

Un beau mot d'ordre pour cette année 2015.