jeudi 23 mai 2013

Quatre courses en France pour un projet scolaire au Soudan du Sud


Il n'est pas fréquent qu'une ONG française mobilise les foules pour le Soudan du Sud. C'est pourtant ce que fait l'organisation Portes-Ouvertes, spécialisée dans le soutien aux chrétiens persécutés.
Dans 4 villes (Lille, Lyon, Paris, Marseille), de juin à octobre 2013, une "course des héros" fondée sur le principe du sponsoring individuel vise à collecter des fonds pour une école de 600 élèves.

L'ONG ne donne pas de détail sur le projet scolaire. Elle informe peu sur la situation (plus de persécution, mais défis du développement). Mais elle mobilise et que l'on soit chrétien ou pas, difficile de rester sourd aux enjeux d'aide à la scolarisation. L'ONG a fait appel à Naomi Baki, réfugiée sud-soudanaise en France. Une ambassadrice fervente et convainquante (lien vers son interview audio en français). 

samedi 18 mai 2013

Dominique STRAUSS-KAHN encourage l'essor bancaire au Soudan du Sud

Ancien directeur du Fonds Monétaire International, le Français Dominique Strauss-Kahn s'est rendu les 13 et 14 mai 2013 à Juba, capitale du Soudan du Sud.
Le but de sa venue: l'inauguration d'une banque locale (portée par des investisseurs sud-soudanais, roumains et israéliens), la National Credit Bank (NCB). Accompagné en la circonstance du financier Thierry Leyne, il a livré un discours cohérent et mobilisateur, axé sur les besoins de développement du nouvel Etat en quête d'infrastructures porteuses.

Liens vers dépêches AFP (en français), Reuters (en anglais) et un article du Point.

vendredi 17 mai 2013

Une jeune réfugiée sud-soudanaise brille à l'examen de Premier cycle

Après deux ans et demi d'indépendance, le Soudan du Sud n'en a pas fini avec les réfugiés. L'occasion de rappeler que l'ONG française Médecins sans frontières (lien) reste très impliquée dans le soutien aux populations démunies de tout... sauf de courage.

En témoigne cette belle histoire dernièrement diffusée par le HCR: dans le camp de réfugiés de Gendrassa, la jeune soudanaise Takwa Baderlin (ci-contre), âgée de 16 ans,  a brillé à l'examen de fin de premier cycle (primaire), terminant 4e au classement de tout l'Etat du Haut Nil. Lien ici.